Que faire quand on n’est pas créatif ?

J’ai longtemps pensé que je n’étais pas quelqu’un de créatif. Je me disais : “je ne sais pas faire grand-chose de mes dix doigts”. Je voyais des artistes autour de moi, qui peignent, dessinent ou jouent de la musique, et qui sont en permanence dans un processus de création. Je trouvais ça super, mais je ne me reconnaissais pas dans ce modèle. Je m’étais rangée dans la case “intellectuelle” et c’était tout. Je savais donc utiliser mon cerveau pour réfléchir, penser, analyser, mais pas pour créer, inventer, imaginer ? 

Belle erreur. Mais comme on apprend de toutes les erreurs, commençons cet article par une grande nouvelle :

Tout le monde est créatif. Mais tout le monde n’est pas créatif de la même manière.

C’est très simple je l’admets, mais c’est une idée que j’aurais aimé comprendre plus jeune. Dans notre tendance générale à vouloir tout ranger dans des cases, on imagine le “créatif” comme un artiste original et débordant d’idées, dans son monde et peu ancré sur Terre. Et si on ne rentre pas dans cette boîte ? Alors on n’est pas créatif. Le créatif est aussi souvent associé à l’art : peinture, dessin, sculpture, musique, ou encore cinéma, danse, mode, écriture, photo… Vous vous dites peut-être : je ne sais rien faire de tout cela, et/ou je n’en ai même pas particulièrement envie : je ne suis pas créatif. Laissez-moi vous dire : vous êtes un créatif qui s’ignore ! Vous n’avez simplement pas encore réalisé votre potentiel de création.

pexels-photo-26671-large.jpg

Je vous propose un petit exercice de mémoire : rappelez-vous, lorsque vous étiez enfant, vos plus grands moments d’amusement. Quels étaient-ils ? Comment jouiez-vous ? Quels jeux inventiez-vous ? Tout seul, ou avec d’autres ? Dehors ou dedans ? Vous rappelez-vous les histoires que vous vous racontiez ? Et les images, très précises, que vous visualisiez en écoutant une histoire ou en lisant un livre ? Lorsqu’on est enfant, notre esprit est très prompt à l’imagination et à la créativité spontanée. Un aspect que l’on a tendance à perdre avec le temps au fur et à mesure que l’on discipline son esprit et que l’on voit qu’une créativité débridée n’est pas la qualité la plus utile ni la plus valorisée dans le système éducatif ou dans la société de manière générale.

Vous avez donc compris, vous êtes quelqu’un de créatif, mais vous l’aviez juste… oublié ! Maintenant que cette nouvelle croyance s’infuse petit à petit en vous, comment réveiller cette créativité et la faire sortir au grand jour ? Regardons d’abord les domaines de votre vie où, aujourd’hui, vous faites déjà preuve de créativité.

  • Travail : est-ce que vous rédigez des choses ? Est-ce que vous faites de belles présentations PowerPoint ? Est-ce que vous devez vous adapter à des personnes, des situations, des environnements différents ? Comment innovez-vous ?
  • Vie quotidienne : est-ce que vous aimez choisir vos vêtements et les associer entre eux ? Vous maquiller avec soin ? Est-ce qu’il vous arrive d’innover dans la cuisine et d’expérimenter des nouvelles saveurs ? Est-ce que faites du sport et que vous testez de nouvelles disciplines, ou de nouvelles techniques ? Est-ce que vous prenez le temps de décorer votre intérieur à votre goût ?

creative-desk-pens-school-large.jpg

Les questions pourraient continuer comme ça encore longtemps, mais vous avez compris l’idée: la créativité est partout. Et si en plus vous pratiquez l’une des formes artistiques citées plus haut…c’est gagné ! Alors, vous voyez ? Vous pouvez dès aujourd’hui utiliser votre créativité en conscience, pour reconnecter avec votre potentiel, votre vraie nature et ainsi améliorer votre vie.

L’idée pour cela est de trouver votre canal de créativité. C’est-à-dire votre manière préférée de matérialiser votre potentiel créatif. Moi qui ne pensais pas être créative, je reconnecte petit à petit à la partie de moi-même qui a envie d’innover et de mettre en œuvre des choses nouvelles dans le monde. L’écriture est un de mes canaux préférés de créativité. Je me sens à l’aise et j’adore ça. Tout comme la parole, dans ma façon d’accompagner les gens. Choisir de développer sa créativité ne signifie pas non plus qu’on est le meilleur-de-l’univers-de-l’histoire-de-la-créativité ! C’est simplement oser. Oser aller puiser en soi des ressources, des idées, des visions, pour les transformer et les matérialiser dans la matière : en mots, en sons, en objets… C’est vous qui décidez ! Et vous ne deviendrez que meilleur en pratiquant.

pexels-photo-68562-large.jpeg

Pour trouver son canal de créativité, un seul vrai conseil : expérimentez ! Écoutez vos envies, sans chercher à vous mettre la pression pour réussir quoi que ce soit. C’est le processus qui compte, plus que le résultat. Tout comme c’est l’énergie que vous mettez dans votre création qui importe, plus que la forme qu’elle prend. Les plus grands artistes n’ont pas composé leur œuvre majeure dès le premier jet. Parfois même, ils n’ont pas commencé par l’art dans lequel ils se sont fait connaître. A vous, donc, de tester. Rappelez-vous de prendre en compte vos goûts et de choisir quelque chose qui vous parle et auquel vous êtes sensible. Prenez par exemple des cours de cuisine si vous adorez goûter de nouvelles recettes, mettez-vous à écrire si vous êtes un grand lecteur, essayez le land-art si vous adorez être dans la nature… Bref, je vous laisse trouver votre art !

Avec un torrent de lumière,

Jenna

Rejoignez-moi sur la page Facebook : Jenna Blossoms

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.