interview Alexandra Villaroel Abrego jenna blossoms

La route vers le succès avec Alexandra Villaroel Abrego

Incarnation de l’énergie féminine et du succès, Alexandra Villaroel Abrego est coach de vie, auteure à succès et conférencière. Elle partage en trois langues à des millions de personnes sur sa chaîne AlexandraTV et inspire les femmes du monde entier. J’ai eu le plaisir de l’interviewer pour parler de spiritualité, d’énergies féminine et masculine et de comprendre son parcours. Un moment dans lequel elle se livre avec authenticité, riche en inspiration !

A 19 ans, Alexandra se sentait perdue. Rebelle et sans argent, elle venait de terminer l’école et de s’installer avec une amie. Rapidement endettée, elle cumule deux emplois. Un an après, malheureuse dans son travail et dans une relation toxique et abusive, elle réalise que sa vie n’est plus alignée et commence à se poser de nouvelles questions : “Que vais-je faire de ma vie ?”

Rapidement, elle entend parler du coaching, rêve d’écrire un livre et les choses se mettent en marche.

“Lorsque tu découvres ta mission, la vie t’amène toutes sortes d’opportunités. Tout s’aligne pour que tu puisses prendre le chemin de ta destinée.” nous dit-elle.

As-tu toujours eu une vision claire de ce que tu désirais ?

Alexandra Villaroel Abrego : Je me souviens d’un film, une comédie que j’avais vue, dans laquelle le personnage principal est une coach en relations amoureuses, domaine dans lequel j’ai commencé. Et ce personnage, c’était le genre que de femme que je voulais être au tout début. Et puis avec le temps, la vision s’est raffinée.

Aujourd’hui, par rapport à la vision initiale, c’est toujours connecté, c’est dans le même sens. Aujourd’hui, c’est juste plus avancé.

Comment as-tu fait pour la concrétiser ? Comment faire pour passer à l’action quand on a du mal ?

Alexandra Villaroel Abrego : Je parle beaucoup, notamment dans mon livre Beyond Beauty, de l’énergie masculine qui est justement en lien avec le passage à l’action. L’énergie féminine c’est la vision, contempler, préparer… Quand j’étais plus jeune, j’étais beaucoup dans mon énergie masculine. Sans doute parce que j’ai été élevée par une mère seule et par mes grands-parents. Je viens d’une famille hispanique et dans les familles hispaniques, la femme est très forte. Ce que je voyais, c’était ma grand-mère dicter à mon grand-père quoi faire. Je croyais que la dynamique normale était de voir un homme démasculinisé et qui allait chercher ailleurs, chez d’autres femmes, son rôle d’homme. Étant en plus sagittaire, signe de feu, je n’avais donc aucun problème à passer à l’action.

Lorsque mes étudiantes me disent qu’elles ont beaucoup d’idées mais du mal à passer à l’action, je leur conseille de développer leur énergie masculine.

Tout comme pour les personnes qui passent à l’action sans réfléchir, comme moi dans ce temps-là, doivent développer leur énergie féminine. Comment développer son énergie masculine ? Il y a plein de petites choses. Par exemple, faire du sport, de la compétition…

Le soleil représente le masculin et la lune le féminin. la lune sort la nuit, elle est mystérieuse, elle représente ce que l’on ne voit pas et elle ne brûle pas. Le soleil lui, brûle, il est le jour, la lumière, le monde extérieur et matériel. En 2012, j’ai commencé à m’ouvrir à la spiritualité parce que j’ai réveillé mon énergie féminine. Avant cela, j’avais l’air féminine, mais c’est tout. Même dans mes relations amoureuses, je ne savais pas laisser l’homme être un homme. Je prenais beaucoup de place et c’était déséquilibré…

Comment ta vie spirituelle s’est-elle concrétisée ?

– J’ai grandi dans une famille chrétienne, on allait à l’Église, j’ai été baptisée, j’ai fait ma communion, ma confirmation, etc… J’ai toujours eu une relation très forte avec ma spiritualité. Même à 18 ans, rebelle et faisant la fête tous les week-ends, j’allais à l’Église tous les matins avant le travail. Je trouvais mon confort, je me sentais bien.

Aux alentours de 2011, j’ai rencontré un ami qui était très spirituel et faisait de la magie. Il m’a emmené dans une boutique de cristaux. Je découvrais ce monde mais j’avais aussi une peur : tout ce qui n’est pas de l’Église est mal.

comment prier ? jenna blossoms

En 2012, une expérience horrible m’est arrivée : j’ai été accusée d’un crime que je n’avais pas commis. Possessions de fausse monnaie. Je risquais d’aller en prison, alors que je n’étais pas coupable. Pendant cette longue situation, j’ai développé de l’anxiété. J’avais peur de me lever de mon lit, je pensais que j’allais mourir bientôt. Et là, j’ai découvert les chakras. Grâce à cela, j’ai compris que ce n’était pas mon intuition qui me disait que j’allais mourir mais ma peur, qui venait de mon chakra racine, mon manque d’enracinement. Et j’ai compris que que j’avais manifesté cette expérience à cause de ce que je pensais.

Ensuite, j’ai découvert vraiment l’énergie féminine, la déesse, le pouvoir de nos menstruations – que beaucoup de femmes détestent. Aujourd’hui, ma spiritualité est l’une des choses dont je suis je plus fière. Je me sens connectée avec la lune, je me sens bien dans ma peau, je me sens dans une confiance profonde. Tout cela a tellement évolué et cela continuera.

Comment vis-tu ta spiritualité au quotidien ? Comment ton intuition te guide-t-elle dans ton travail ?

– J’ai beaucoup de conseils sur ma chaîne YouTube, AlexandraTV sur les rituels, notamment sur la lune. Par exemple, la nouvelle lune est le moment de laisser-aller, tandis que la pleine lune est le moment de manifester. Quand les femmes ont leurs menstruations, il faudrait ne pas sortir, se retrouver, comme nos ancêtres se réunissaient dans leur tente rouge. Aujourd’hui on peut prendre du temps pour soi, sentir ses émotions, s’entourer de la couleur rouge… De plus, le moment des menstruations est d’ailleurs un grand moment d’intuition.

Dans mon business, j’utilise autant mon intuition que de la stratégie. Je vais regarder les chiffres, mais je vais prendre certaines décisions avec mon intuition. Finalement, il est tellement important de prendre du temps pour soi, que l’on soit un homme ou une femme.

Souvent les gens confondent, mais l’amour-propre est de l’énergie féminine tandis que la confiance en soi est l’énergie masculine. Certains ont l’un mais pas l’autre.

As-tu un message pour terminer ?

Je voudrais parler de manifestation. On manifeste ce qu’on a en nous. Il faut déjà créer la vie que l’on veut à l’intérieur de soi, la ressentir et la vivre. Comment faire ça ? En prenant soin de son intérieur, en le cultivant. Dans notre monde, on passe beaucoup de temps à mettre l’emphase sur le monde extérieur, sans se rendre compte que tout commence de l’intérieur. J’essaye de mettre cela en avant pour les femmes. Notre pouvoir en tant que femmes, vient vraiment de l’intérieur et pas en essayant de tout faire comme les hommes.

Merci Alexandra Villaroel Abrego !

Retrouvez Alexandra Villaroel Abrego sur son site : http://www.alexandravillarroel.com/

Son livre “Beyond Beauty” (en Anglais) : https://amzn.to/2YmNEJz

Sa chaîne YouTube française : https://www.youtube.com/user/AlexandraVlog

Son compte Instagram : https://www.instagram.com/AlexandraAbrego/

Commentaires

  1. Cécile

    Merci Jenna pour cette découverte.
    Cela fait du bien d’entendre ce genre de personne !

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.